En 1 clic

Entre Massicois

21 Août 2017
Cherche babysitter sortie d'école 2 à 3 fois par semaine pour 2 enfants

Cherche babysitter sortie d'école 2 à 3 fois par semaine pour 2 enfants

massy centre ville

Bonjour,

Nous sommes à la recherche d'un(e) baby sitter pour l'année scolaire pour venir chercher nos 2 enfants (7 et 10 ans) à la sortie de l'école et les déposer à leurs activités ; avec accompagnement aux devoirs ; 2 à 3 fois par semaine (mardi / mercredi / vendredi)
Et pourquoi pas quelques soirées et parfois pendant les vacances scolaires.

Merci de me contacter si vous êtes disponibles et intéressés : djulie13@gmail.com

Julienne

Contacter
  • Centre-ville
20 Août 2017
Soutien scolaire, Garde d'enfant(s)_n°2

Soutien scolaire, Garde d'enfant(s)_n°2

Personne de confiance, institutrice par le passé en école maternelle et élémentaire (Education Nationale) propose

Personne de confiance, institutrice par le passé en école maternelle et élémentaire (Education Nationale) propose soutien scolaire du CP au CM2, aide aux devoirs, aide à l’organisation du travail. 

Garde d'enfant(s) avec activités d'éveil, sorties d’école possibles.

Pédagogie active, créative et personnalisée.

Disponible 2 fois par semaine, jours et horaires à convenir.

De préférence sur Massy-Est ou Antony Sud et Centre.

Tél: 06 75 23 51 86 valerie.soussi@sfr.fr

Contacter
  • Centre-ville
  • Massy-Opéra I ; Massy-Opéra II, Petit Massy, la Paix, les Champarts
  • Hors Massy

Twitter1175 Followers

Cadre de vie

Antennes relais

Version du site malvoyant
Cadre de vie

Antennes relais

Le développement de certains quartiers, l’arrivée de la 4G ainsi que la 4e licence de téléphonie mobile accordée fin 2009 par l’Etat entraînent chez les opérateurs un besoin constant de modernisation des installations actuelles et de nouvelles installations.

Conférence sur les ondes du 30 septembre 2015

Plus d'infos...

Au 31/10/2014, Massy comptait 28 sites de téléphonie mobile dont 23 ont été soit installés soit modifiés dans les 18 derniers mois. A cela s’ajoutent 26 sites de réseaux privés, essentiellement exploités par la SNCF, la RATP et RFF dans les gares et le long des voies ferrées.

Le développement des usages de la téléphonie mobile et d’internet font que la question de la qualité et la couverture du réseau sont de réelles préoccupations pour beaucoup d’habitants et d’entreprises. En même temps, un nombre croissant d’habitants expriment des craintes face aux éventuels risques sanitaires liés aux ondes utilisées par ces technologies.

La Ville s’est donc mobilisée dans trois directions :

  • Mesurer. Une campagne de mesure de l’exposition aux ondes a été réalisée en Mai 2012 sur 19 écoles ou crèches, campagne à laquelle a été associé le collectif « Moins d’Ondes à Massy » regroupant plusieurs parents d’élèves. Réalisées par des laboratoires indépendants, les résultats détaillés sont disponibles sur le site internet de la ville. Ces mesures sont systématiquement réactualisées dès qu’un nouvelle antenne est implantée à proximité. 33 mesures ont ainsi été réalisées depuis 2012, ce qui fait de Massy une des villes les plus suivies de l’Essonne. Vous trouverez plus bas une cartographie donnant le résultat de ces mesures.
  • Comprendre, informer et lancer la concertation. Ce sujet est techniquement et légalement complexe, il est à la fois local et national. Vos élus se sont mobilisés depuis plusieurs années maintenant pour se forger une opinion rationnelle qui prenne en compte l’intérêt de tous les Massicois. Des actions de concertation ont été lancées avec les opérateurs de téléphonie mobile, elles sont ouvertes à toutes celles et ceux qui s’intéressent au sujet.
  • Appliquer le principe de la moindre exposition. La ville explore toutes les pistes pour réduire le niveau d’exposition sans dégrader la qualité de service : modifications décidées avec les opérateurs sur leurs antennes existantes, nouvelles technologies de construction, communication sur les moyens d’actions à la portée de chacun d’entre nous...
Le rôle des mairies, que dit la loi ?

Le rôle des mairies est défini d’une part par les règles d’urbanisme classiques (intégration paysagère, respect des limites de hauteur…) et par une convention nationale qui fixe des règles de concertation locale pour les projets d’installation d’antennes. 

Les mairies n’ont aucune compétence sanitaire, c’est-à-dire qu’il leur est impossible de fixer localement un niveau d’exposition maximal, seuls les textes nationaux s’appliquent. De même, il n’existe légalement aucune distance minimum à respecter par rapport aux écoles ou aux crèches, mais des précautions particulières s’imposent aux opérateurs (mesures et phases de concertation spécifiques) si de telles installations sont envisagées.

Principe de moindre exposition

Depuis une vingtaine d'années, de nombreuses équipes scientifiques ont travaillé sur l'impact que les ondes électromagnétiques pourraient avoir sur le vivant. Dans l'état actuel de ces connaissances, les autorités sanitaires françaises jugent qu'aucune preuve scientifique n’a été clairement établie concernant la nocivité ou l’innocuité de l’exposition aux ondes électromagnétiques dans nos conditions quotidiennes de vie. Compte-tenu de l’intérêt croissant de la population pour la téléphonie et l’internet mobiles, la recommandation est donc de rechercher l’exposition la plus faible possible permettant l’utilisation de ces technologies à un coût raisonnable. Sur la base des résultats des mesures effectuées sur Massy, des actions de concertation vont donc être entreprises avec les opérateurs mobiles dans le but de réduire l’exposition sur les sites qui apparaissent les plus exposés aujourd’hui.

Réduire son propre niveau d’exposition

Notre exposition aux ondes électromagnétique ne provient que pour 30 à 40% des antennes-relais. Le reste est émis par nos propres équipements de communication. 

Notre téléphone portable : les émissions des téléphones portables sont mesurées par une grandeur appelée le Débit d’Absorption Spécifique (DAS). Cette valeur est maintenant obligatoirement inscrite dans la notice de votre téléphone. Plus elle est faible, mieux cela vaut. Lorsque vous choisissez votre nouveau téléphone, le vendeur doit pouvoir vous indiquer le DAS des différents modèles qu’il propose. Par ailleurs, certains sites internet tiennent une liste à jour, comme celle du CRIIREM

  • Utilisez un kit piéton ou bien une oreillette Bluetooth, ce qui vous permettra de tenir votre mobile à distance de votre tête.
  • Si vous avez le choix, téléphonez depuis les lieux qui bénéficient d’une bonne couverture réseau (le nombre de barres qui apparaissent sur votre téléphone) : plus vous recevez le signal des antennes-relais, moins votre téléphone émet pour compenser, ce qui est donc préférable.
  • Ne laissez pas votre boîtier wifi allumé en permanence. Si tous vos appareils peuvent être reliés à Internet de manière filaire, privilégiez cette solution et coupez complètement votre wifi.
  • Le téléphone sans fil de votre domicile (dit téléphone DECT) est une source d’exposition importante. Là encore, privilégiez un téléphone filaire quand c’est possible.
  • Eloignez impérativement votre station DECT et votre boîtier wifi des zones d’exposition longue (votre lit, votre bureau, le coin TV…).
  • Ne mettez pas le « babyphone » sur l’oreiller de votre enfant… éloignez le de quelques mètres.
  • Certaines ampoules émettent également des rayonnements. Eloignez donc votre lampe de chevet d’au moins 1 mètre de votre tête.

Toutes ces mesures simples et individuelles apportent une réduction immédiate et très significative de votre exposition individuelle.

Connaître son niveau d'exposition

Depuis le 1er janvier 2014, toute personne peut faire mesure l’exposition aux ondes électroniques dans son logement ou dans des lieux publics. Cette démarche est gratuite. Le demandeur doit simplement remplir un formulaire et le faire signer en mairie qui se chargera ensuite de le transmettre à l’Agence Nationale des Fréquences qui mandatera à son tour un laboratoire accrédité. Par ailleurs, toutes les mesures déjà réalisées sur la Ville sont consultables sur le site CartoRadio (voir liens utiles).

Les projets des opérateurs de téléphonie sur la Ville

Que ce soit pour répondre à un accroissement de la demande ou pour amener de nouveaux services comme la 4G, les opérateurs de téléphonie mobile procèdent régulièrement à de nouvelles installations d'antennes ou à des modifications d'antennes existantes.