En 1 clic

Entre Massicois

23 Mars 2017
soutien scolaire, garde d'enfants

soutien scolaire, garde d'enfants

du CP au CM2

Personne de confiance, 56 ans, institutrice par le passé en école maternelle et élémentaire (Education Nationale) propose soutien scolaire du CP au CM2 et garde d'enfant(s) avec activités d'éveil. Pédagogie active, créative et personnalisée.

Disponible une douzaine d'heures par semaine en échange d'une chambre calme avec confort sur Massy centre-ville ou Antony sud, et d'une rémunération très modérée. Horaires à convenir, disponible de suite.

Contacter
  • Centre-ville
  • Hors Massy
23 Mars 2017
ménage / repassage

ménage / repassage

Femme de confiance, sérieuse et dynamique chercher à effectuer des heures de ménage et de repassage . Si vous êtes intéressés merci de me contacter au 07 83 7876 54 A bientôt.

Femme de confiance, sérieuse et dynamique chercher à effectuer des heures de ménage et de repassage . Si vous êtes intéressés merci de me contacter au 07 83 7876 54 A bientôt.

Contacter
  • Pileu, Graviers, Vilmorin, Square du Clos de Villaine
  • Villaine, Bièvre-Poterne
  • Centre-ville
  • Massy-Opéra I ; Massy-Opéra II, Petit Massy, la Paix, les Champarts
  • Atlantis
  • Hors Massy

Twitter943 Followers

Cadre de vie

Espaces verts

Version du site malvoyant
Cadre de vie

Espaces verts

Sur ses 943 hectares, Massy compte 160 hectares d’espaces verts dont 130 ha d’espaces publics répartis sur toute la ville. Le parc Georges Brassens (24 ha), accueille désormais des abeilles, garantes de notre biodiversité et qui nous régalent avec leur miel. La Ville possède également trois étangs (Goachère, Blanchette et Tuilerie), des fontaines et jets d’eau, parcs et jardins publics, deux coulées vertes (sud parisien et Villaine), la balade de la vallée de la Bièvre, le nouveau parc de La Tuilerie, le mail et parc Ampère, le parc privé de Vilgénis et le parc de la Corneille.

La gestion écologique de ces espaces modifie progressivement les pratiques des services municipaux : abandon d'engrais ou autres traitements chimiques, taille et tonte modulée, ... Tout ceci conduit naturellement à un changement de regard des habitants, car ce qui était considéré comme "propre" hier était en réalité le fruit d'une pollution chimique et génétique. 

Massy, ville verte, ville fleurie, ville saine, ville propre, c'est l'affaire de tous pour un présent agréable et un avenir durable.

Espaces verts : Massy gère écolo

Fidèle à ses engagements agenda 21, la Ville de Massy fait évoluer ses méthodes d’entretien des espaces verts, pour aboutir à une gestion écologique plus respectueuse de la faune et de la flore. Une façon d’allier l’un des aspects du développement durable et l’amélioration de votre cadre de vie.

Cet été, il vous arrivera peut-être de passer près d’un talus où les herbes poussent librement, sans crainte du passage d’une tondeuse. Il ne s’agira pas d’un oubli des services municipaux, mais d’une façon différente de traiter les espaces verts, mise en place par la Ville de Massy pour préserver davantage l’environnement.

Depuis plusieurs années, les paysagistes constatent qu’un entretien trop uniforme des pelouses, des arbres et des parcs, peut avoir de graves conséquences sur la nature. L’utilisation d’engrais chimiques, d’insecticides ou d’herbicides conduit a différentes pollutions des plantes, des sols et de l’eau. Des phénomènes de résistance aux traitements chimiques apparaissent et rendent les soins inefficaces. La taille excessive des arbres les mutile et les affaiblit, tandis que la tonte systématique des gazons détruit l’habitat de nombreuses espèces. L’ensemble de ces pratiques perturbe l’écosystème et appauvrit peu à peu la faune et la flore.

Face à ce constat, la Ville de Massy a choisi de réagir en mobilisant l’ensemble des acteurs concernés. Élus, services municipaux et prestataires privés agissent, chaque année davantage, pour maintenir la biodiversité animale et végétale, pour lutter contre les pollutions et pour favoriser le retour de la nature dans la ville.

Cet engagement, en faveur d’une gestion écologique des espaces verts, vous permet d’évoluer dans une ville plus saine et plus belle à vivre, tout en transmettant à vos enfants un patrimoine naturel préservé, riche et vivant.

La Ville s'engage, votre cadre de vie s'améliore

La gestion écologique influe chaque jour sur la manière dont les services municipaux et les prestataires d’entretien s’occupent des espaces verts. Tour d’horizon des nouvelles pratiques mises en place. 

Stop aux produits chimiques !

L’utilisation d’engrais chimiques et de produits phytosanitaires, communément appelés pesticides, est aujourd’hui remise en question. Les études menées ces dernières années démontrent qu’ils détériorent durablement la qualité de l’eau et des sols, perturbent les patrimoines génétiques des espèces animales et végétales, et représentent un danger notable pour la santé humaine.

Taille « douce » et tonte limitée.

La Ville privilégie la taille dite “douce“ des arbres, c’est-à-dire à la main, en laissant une partie des branches intacte et en respectant autant que possible leur forme naturelle. « Cette méthode leur permet surtout d’être en meilleure santé et de vivre plus longtemps », explique un élagueur.

Désormais, les herbes sont également les bienvenues aux pieds des troncs, car elles réduisent l’écoulement des eaux de surface et manifestent une absence de désherbant qui est bénéfique pour l’arbre. Elles peuvent également pousser dans les environnements minéraux, aux abords des trottoirs ou entre les pavés.

Autre nouveauté : la tonte des pelouses n’est plus systématique ! Certains espaces accueillent des herbes hautes et des fleurs sauvages, qui ne sont fauchées que quelques fois par an. ils servent d’habitats pour les insectes et de corridors biologiques, indispensables à leurs déplacements et à leur survie.

Des déchets végétaux valorisés

La Ville valorise l’ensemble de ses déchets végétaux. Les tontes et les feuilles mortes sont transférées à une plateforme de compostage agréée, tandis que les tailles d’arbustes sont directement restituées sur place, sous forme de paillis remis aux pieds des arbustes.