En 1 clic

Entre Massicois

18 Juillet 2017
Place disponible

Place disponible

Place disponible à partir de septembre quartier Vilmorin en face de la gare RER C

Bonjour assistante maternelle agrée j habite quartier vilmorin en face de la gare RER C je une place disponible à partir de septembre.je suis membre d une association d assistante maternelle veuillez me contacter au 0769956610 Pour plus d informations merci 

Contacter
  • Pileu, Graviers, Vilmorin, Square du Clos de Villaine
18 Juillet 2017
je suis à la recherche une femme de ménage pour une période non déterminé

je suis à la recherche une femme de ménage pour une période non déterminé

je suis à la recherche une femme de ménage pour une période non déterminé

Bonjour 

je suis à la recherche une femme de ménage pour une période non déterminé pour avoir plus de détails veuillez me contacter par mail

jeanlepremier1256@gmail.com

Contacter
  • Pileu, Graviers, Vilmorin, Square du Clos de Villaine
  • Villaine, Bièvre-Poterne
  • Centre-ville

Twitter1153 Followers

Ma ville

Expression libre

Version du site malvoyant
Ma ville

Expression libre

Afin de permettre l’expression des différentes sensibilités, les listes présentes au 1er tour des dernières élections municipales disposent d’un espace sur cette page. 

Groupe "Rassemblés pour Massy"

DES COMPORTEMENTS INACCEPTABLES

Pendant le mois de Juin, vous avez été nombreux à nous dire votre exaspération devant des comportements inacceptables.

Il y a eu des ouvertures de bornes incendie, qui sont devenues une sorte de sport national. Pour nous, la chaleur ne justifie nullement ces actes. Ces comportements sont insupportables pour les riverains et posent des problèmes de sécurité en cas d’incendie. La ville a porté plainte. Elle met tout en oeuvre pour mettre un terme à ces agissements et rappelle que les auteurs sont passibles de condamnations.

Il y a aussi les nuisances dues aux passages incessants de véhicules 2 roues qui prennent de l’ampleur. Nous savons que la police a des consignes de ne pas intervenir. Nous ne voulons surtout pas jeter la pierre aux forces de l’ordre qui font un travail très difficile. Et nous comprenons qu’il faut tout faire pour éviter des drames. Mais l'impunité n'est pas acceptable. Cette impunité est dangereuse pour tous, les habitants qui subissent les nuisances, les personnes y compris les enfants, qui peuvent être renversés, et les fauteurs de troubles eux-mêmes qui se mettent en danger.Le Sénateur Maire a écrit au ministre de l’Intérieur pour lui demander que cesse cette impunité.

En attendant, face à cette situation, nous devons tous agir. De notre côté, nous avons mis en place des caméras qui permettent d’engager des poursuites. Police nationale et police municipale travaillent ensemble pour être plus présents sur le terrain. Nous voulons aussi faire plus en termes de prévention, parce que l’un ne va pas sans l’autre. Enfin, nous continuons et continuerons à agir à long terme. Le maire c’est d'ailleurs engagé à réunir les partenaires des quartiers pour travailler sur l'amélioration des actions de prévention vis-à-vis de la jeunesse…

Cela dépend aussi de chacun d’entre nous en commençant par les parents. Une habitante nous racontait ainsi avoir reconnu le fils de voisins près d’une bouche à incendie. Avec quelques autres habitants, ils ont sonné chez les parents pour les alerter. Ils ne leur ont pas fait la leçon – le métier de parents n’est pas si facile – ils ont simplement dit que cela ne paraissait pas normal. Et les parents sont allés chercher leur fils. Il n’est pas acceptable que quelques dizaines d’individus polluent l’existence de tous. C’est le travail de la police d’agir. C’est notre travail à la mairie dans la mesure de nos moyens. Et c’est notre travail à tous, citoyens, de le rappeler aux fauteurs de troubles et à leurs parents.

Nicolas Samsoen, président du groupe « Rassemblés pour Massy »
Pierre Ollier, président de « Massy Pour Vous »
Dawari Horsfall, président de « Massy Plus Juste »

Groupe "Nouveau souffle pour Massy"

MASSY, VILLE SPORTIVE… POUR TOUS ?

À la veille des vacances d’été et à l’heure des beaux jours, propices aux activités de plein air, nous pensons au mouvement associatif massicois qui, tout au long de l’année, fait vivre quotidiennement le lien social dans notre ville pour le plus grand plaisir des petits comme des plus âgés. La municipalité doit sauvegarder cette richesse face à l’augmentation très massive de la population et à la nécessité que cela implique d’adapter les équipements sportifs, de soutenir financièrement les clubs et associations afin que les tarifs restent accessibles aux Massicois et que la pratique amateur soit ouverte au plus grand nombre. Les niveaux atteints par nos clubs sportifs dans certaines disciplines sont une fierté ! Le sport de haut niveau doit être pleinement soutenu mais la ville ne doit pas pour autant oublier le sport de masse, le sport de loisir, qui profite à tous. Les équipements, les créneaux, les moyens doivent s’orienter vers ce type de pratique aussi ! Un tel engagement nécessite des moyens humains dans les services municipaux afin de garantir la qualité du service public rendu aux Massicois. Comment notre ville qui atteindra bientôt les 50 000 habitants (contre 37 712 en 1999 et 40 183 en 2006) peut-elle voir ses effectifs stagner depuis tant d’années au sein des services municipaux ?

DE L’AFFICHAGE À LA RÉALITÉ…

Dès 2014, pour évoquer l’ensemble de ces sujets, le Nouveau Souffle pour Massy a préconisé l’organisation d’États généraux du sport et d’Assises de la Jeunesse afin de faire contribuer le plus grand nombre de Massicois et d’associations à l’identification des besoins et à la mise en oeuvre d’une vraie politique municipale pour le sport et pour la Jeunesse. C’est ainsi que la municipalité s’est saisie de cette idée et a organisé en 2016 des Assises du sport qui n’ont pas eu d’effets notables pour l’instant, et en 2017 des États généraux de la Jeunesse avec la participation de moins de 10 jeunes aux échanges…
Voici là encore des sujets sur lesquels nous nous engageons au service des Massicois !
Retrouvez-nous aux côtés de toutes ces forces vives massicoises à l’occasion de la Fête des associations qui aura lieu samedi 9 septembre au Parc des Sports. En attendant, nous vous souhaitons un bel été !

Hella KRIBI-ROMDHANE (PS), Serge MORONVALLE (EELV), Anne GENAULT (SE), Olivier ROVERC’H (PS)
Contact 01 69 81 97 24 / contact@nouveausoufflepourmassy.fr / www.nouveausoufflepourmassy.fr

Groupe "Massy, Place au peuple"

Je me fais la porte parole des candidats Philippe Juraver et Cécile Cohen, de La France Insoumise pour vous remercier de la confiance que vous leur avez témoignée en votant pour eux (4 792 voix sur la circonscription dont 1 791 sur Massy). L’abstention record des deux tours confirme clairement que les français demandent de revoir le calendrier et le mode de scrutin de ces élections qui durent un an et plus.

Nous n’avons pu obtenir l’élection de notre candidat député mais continuerons notre engagement local pour l’application du programme « L’avenir en Commun » forts de l’appui des 17 députés de La France Insoumise à l’Assemblée Nationale. Ceux-ci ne donnerons pas un chèque en blanc au gouvernement président Macron qui a si vite oublié qu’il a été élu par défaut face à une alternative ouvrant la porte au Front National.

Un grand merci aux Insoumis Massicois qui ont contribué à cette belle et formidable campagne électorale.

Bon repos à tous pendant cette période estivale.

Josiane Laurent-Prévost (06 21 43 68 76) et toute l’équipe « Massy, place au Peuple » - Courriel : massy.placeaupeuple@gmail.com
Site : www.massy-placeaupeuple.fr

Groupe "PCF - Front de gauche"

Avec 1/6e des électeurs, LREM détient les pleins pouvoirs à l’Assemblée, mais le pays ne les lui a pas accordés. Les 58 % d’abstention, record absolu pour des législatives, montre la défiance des français concernant l’édifice politique qui se dessine. E. Macron va illégitimement gouverner par ordonnances. Il va poursuivre la casse du code du travail et organiser la plus terrible attaque de toute l’histoire contre nos salaires : supprimer le salaire brut, notre protection sociale, dont l’accident du travail, la maladie professionnelle, le chômage et la retraite. Un hold-up de 470 milliards contre vous, cadeau au Medef, que vous financerez vous-même ,désormais par vos impôts.
Dans les semaines qui viennent, il va falloir que toutes les forces politiques progressistes, les mobilisations syndicales et tout le tissu citoyen qui ne veut pas renoncer au progrès, se mobilisent et s’allient pour résister aux mauvais coups. De quoi inventer de nouvelles façons de faire du Commun.

Colette Jan : PCF/FDG-14 rue de Château - 91 300 Massy
massypcf.wordpress.com