En 1 clic

Entre Massicois

18 Avril 2018
cherche garde enfant

cherche garde enfant

sortie de créche

Bonjour,

Nous sommes à la recherche d'une personne qui puisse assez souvent recuperer notre petit de 2 ans de la créche à 18h20 l'accompager à la maison et le garder pour une durée d'une heure à une heure et demi.

si intéréssé je vous invite à me contacter au 07 82 54 97 92

Contacter
  • Massy-Opéra I ; Massy-Opéra II, Petit Massy, la Paix, les Champarts
18 Avril 2018
ASSISTANTE MATERNELLE RECHERCHE

ASSISTANTE MATERNELLE RECHERCHE

places de libre

assistante maternelle agréee depuis 18 ans recherche enfant 1 place de disponible à partir de mai et une  seconde place pour septembre. 5 jours ou 4 par semaine.vous pouvez me joindre pour tous renseignements complémentaire.tél:06.99.23.01.47

Contacter
  • Pileu, Graviers, Vilmorin, Square du Clos de Villaine
  • Villaine, Bièvre-Poterne
  • Centre-ville
  • Massy-Opéra I ; Massy-Opéra II, Petit Massy, la Paix, les Champarts
  • Atlantis

Twitter1666 Followers

Ma ville

Expression libre

Version du site malvoyant
Ma ville

Expression libre

Afin de permettre l’expression des différentes sensibilités, les listes présentes au 1er tour des dernières élections municipales disposent d’un espace sur cette page. 

Groupe "Rassemblés pour Massy"

Ce fut un drôle de mois de février, avec son temps de neige et de grand froid… Le genre d’évènements météorologiques qui ferait douter encore les plus sceptiques d’un réchauffement climatique… Pourtant pas de doute, ce mois est une exception après un mois de janvier particulièrement doux et des tendances, sur le long terme, indiscutables. Le réchauffement climatique est bien là et la responsabilité de chacun est engagée pour qu’il soit moindre que celui déjà inéluctable…

La responsabilité de chacun !

« Que fait la ville ? » : c’est ainsi que nous interpelle parfois certains massicois, impatients de voir résolus certains problèmes qui empoisonnent leur quotidien. Certains sont en colère parce que leur rue n’a pas été déneigée, parce que leur espace vert est sale, parce qu’il y a des trous dans leurs chaussées, parce que des jeunes parlent sous leurs fenêtres, parce que le commerce au bas de chez eux vient de fermer…

Nous partageons tous ces problèmes ET nous partageons tous leurs solutions.

La collectivité (« la ville ») prend ses responsabilités : nous avons ainsi décidé de renforcer le service de proximité qui était de 2 personnes à sa création, puis trois et qui sera de 4 personnes d’ici l’été. Nous avons renforcé le contrôle de la société chargée de nettoyer les espaces verts en même temps que de les entretenir. Et, au moment du renouvellement de ce marché cet été, nous réfléchissons à un meilleur partage des tâches entre l’entreprise déléguée et le service propreté urbaine de la ville sur certains espaces mixtes (voirie-espaces verts). Nous essayons enfin d’être le plus réactif possible sur la voirie
avec le service « voirie express ».

Mais nous ne pouvons pas tout : comme l’a rappelé Nicolas Samsoen aux voeux à la population, nos commerces de proximité vivront d’autant mieux que les massicois les fréquentent. C’est le sens de la campagne actuelle « besoin de vous » : sensibiliser chaque massicois au maintien des commerces dans leur ville. De la même façon, la propreté démarre au papier que l’on ne jette pas par terre, aux encombrants qu’on ne sort pas en dehors des périodes de ramassage, aux poubelles qu’on met dans les containers plutôt qu’à côté ; la qualité de l’air, la disponibilité de places de stationnement démarrent à la voiture qu’on laisse au garage quand objectivement la distance est possible à pied…

La réactivité des services de la ville dépend aussi des signalements que vous pouvez faire de tel ou tel incident aussitôt qu’ils arrivent : une voiture ventouse ici, une barrière détériorée là. La ville est si vaste que ses services ne peuvent pas être partout à tout moment. Vos yeux et vos oreilles sont précieux pour être le plus réactif possible, en appelant le service proximité ou via votre smartphone ou la chatbox du site de la ville, à toute heure.

Enfin, nous avons une responsabilité collective : la maitrise du budget de notre ville. La contrainte de notre budget nous impose un rythme de travaux. Toutes les voiries ne peuvent être revues en même temps. Je vous invite donc à l’assemblée de votre quartier ce mois ci ou début avril pour être informéau mieux de ce que nous allons faire cette année et les années suivantes et en discuter ensemble.

C’est avec l’apport de chacun que nous améliorerons le quotidien de tous.

Pierre Ollier, président de « Rassemblés pour Massy » - Vincent Delahaye, président de « Massy Pour Vous » - Dawari Horsfall, président de « Massy Plus Juste ».

Groupe "Nouveau souffle pour Massy"

Ligne 18 : les Massicois victimes des reculades du gouvernement.

Entre les tergiversations et opérations de communication des gouvernements précédents
et les reculades du gouvernement actuel, le rallongement de 2024 à 2027 (voire 2030…) du calendrier de réalisation de la ligne 18 qui doit notamment relier Massy à la ligne 14 à Orly fait de nombreux mécontents. À Massy, les principales victimes sont les usagers du RER B et les habitants du quartier Opéra privés de ce nouveau mode de transport.

Alors que des solutions alternatives rapides comme un métro léger ont été proposées, en particulier par les écologistes, les technocrates s’obstinent à défendre des solutions coûteuses pour dans… 10 ans. Autant dire que cette décision du gouvernement rend la réalisation de cette ligne de métro de plus en plus incertaine.

Quant aux élus de droite, s’ils ont récemment manifesté pour soutenir la ligne 18, y compris sur le tronçon qui détruirait des terres agricoles fertiles, c’est surtout pour construire et urbaniser encore plus…

Le prolongement de la ligne 14 d’Orly jusqu’à Massy-Palaiseau, au même gabarit, éviterait l’achat d’un nouveau matériel roulant et des tunneliers spécifiques. Voilà une solution rapide et moins onéreuse pour désengorger le RER B et faciliter la vie des usagers des transports, en particulier les Massicois !

Retrouvez nos positions sur www.nouveausoufflepourmassy.fr - Hella KRIBI-ROMDHANE, Serge MORONVALLE (EELV), Anne GUENAULT (SE), Olivier ROVERC’H (PS) contact@nouveausoufflepourmassy.fr - www.nouveausoufflepourmassy.fr

Groupe "Massy, Place au peuple"

Ça nous concerne.

Matraquage social : Carrefour, siège social à Massy 2 400 emplois supprimés, perte de tous les accords collectifs et 20% de baisse de pouvoir d’achat ! En même temps 516 millions d’euros de dividendes versés aux actionnaires. Ruissellement ?

Hôpitaux : fermeture de 3 hôpitaux publics de proximité (Longjumeau, Orsay, Juvisy) encore 2 poids 2 mesures, d’un côté ceux qui pourront payer les dépassements d’honoraires et se rendre à l’hôpital privé le plus proche (J. Cartier, Antony) et de l’autre ceux qui feront plusieurs kilomètres pour bénéficier de quelques soins. Égalité ?

CSG : Les retraités massicois sont-ils des nantis ? Dès 1 200 € (cotisation de 40 ans) on nous demande de participer à la solidarité intergénérationnelle, ne le fait-on pas ? Bénévolat associatif, garde et aide aux enfants, petits-enfants. Nous aurions des bas de laine, qui ? Combien ? En même temps le gouvernement supprime l’impôt sur la fortune et favorise les plus nantis ! Où est la solidarité ?

Dans un monde où tout doit devenir « rentable » où le capitalisme l’emporte ! Une solution « l’Avenir en commun » pour une société équitable et solidaire.

Josiane Laurent-Prévost (PG) contactjlp.pgmassy@orange.fr
Site : www.massy-placeaupeuple.fr

Groupe "PCF - Front de gauche"

Alerte sur les Résidences Yvelines-Essonne.

Le Parisien du 20 février annonce qu’Action Logement se retirerait du capital des Résidences Yvelines-Essonne (RYE) qui gère les logements de l’ex OPIEVOY. Si elle était confirmée, cette décision priverait l’organisme de 30% de son capital. Cela s’ajoute aux propos récents de son directeur faisant état d’un plan d’économie sur les budgets construction et entretien. Lors de la dissolution de l’OPIEVOY, avec de nombreux locataires, les élus communistes avaient proposé la création d’un Office
Public HLM Essonnien. La majorité de droite du Département n’en avait pas voulu. Ce qui arrive prouve que c’était pourtant la bonne solution. L’Essonne est le seul département à ne pas avoir d’OPHLM. Il est urgent que M. Durovray prenne ses responsabilités. Il est également urgent que le maire de Massy s’inquiète de la situation. Qu’en sera-t-il des logements HLM que devait construire RYE pour compenser la destruction du 1-2 rue de Montpellier ? Les locataires peuvent compter sur notre vigilance et notre mobilisation.

jan.colette@orange.fr - PCF/FdG - 14 rue du Château 91300
https://massypcf.wordpress.com