En 1 clic

Entre Massicois

20 Juin 2018
Assistante maternelle

Assistante maternelle

Mme Leila Zaied assistante maternelle agréée

Je suis disponible pour accueillir votre enfant et j'ai l'agrément de deux enfants le premier de 0 à 3 ans et le deuxième à partir de 24 mois.

Je fais des activités et je participe à une association, nous faisons des balades et des promenades au parc et des activités à la maison

N'hésitez pas à me contacter au 06 95 73 75 24

Contacter
  • Pileu, Graviers, Vilmorin, Square du Clos de Villaine
14 Juin 2018
Piano d'étude à vendre : marque Wilh. Steinmann

Piano d'étude à vendre : marque Wilh. Steinmann

je vends un piano

piano d'étude Wilh.Steinmann à vendre. Me contacter au 06 22 09 46 61

Contacter
  • Pileu, Graviers, Vilmorin, Square du Clos de Villaine

Twitter1775 Followers

Ma ville

Expression libre

Version du site malvoyant
Ma ville

Expression libre

Afin de permettre l’expression des différentes sensibilités, les listes présentes au 1er tour des dernières élections municipales disposent d’un espace sur cette page. 

Groupe "Rassemblés pour Massy"

Juin, mois de toutes les manifestations dans la ville : dans chaque école, pour chaque association, dans chaque quartier avec les rencontres entre voisins et la poursuite du projet URBS, les rencontres sportives de fin de saison et en point d’orgue, les fêtes de Massy le 23 juin. C’est un concentré du fort dynamisme de Massy et de la vitalité du tissu associatif. C’est le fruit du travail d’une année auquel contribuent bénévoles, enseignants, animateurs, services de la ville… Bravo et merci à chacun pour ce travail remarquable et cette persévérance.

L’opposition nous fait le procès ce mois ci, « sondage » à l’appui, du peu de lieux nouveaux créés dans la ville. Nous n’avons pas les mêmes lunettes assurément…. Massy, c’est en dix ans, un multiplexe, un palais des Congrés, 5 nouvelles écoles, un mur d’escalade, une salle de bloc, un quartier totalement sorti de terre avec de nouveaux restaurants, commerces, des entreprises, des emplois nouveaux, une gare routière totalement réaménagée, une passerelle pour relier deux quartiers neufs de Massy, le quartier Massy Opéra en profond renouvellement de Bourgogne Languedoc au Parc Saint Marc, un stade agrandi, remanié…. Bref, il faut bonne dose de mauvaise foi pour entonner l’air du « qu’avez-vous fait »....

Mais, ce que nous avons fait aussi, c’est d’être, plus que tout, attentif à permettre à tous les Massicois de bien vivre à Massy, de bien vivre ensemble. C’est cette attention-là qui nous obsède. Un des symboles primordiaux de cette politique est la manière dont a été sans cesse encouragé le dialogue interreligieux ces dernières années. Un repas a réuni, un soir de mai, après la rupture du jeun, autorités catholiques, musulmanes, juives et autorités de l’État et locales pour maintenir et renforcer ces liens primordiaux.

Notre action est dans le visible mais plus encore dans l’invisible. Il s’agit de tisser les liens entre nous tous. Cela est une œuvre sur le temps et de chaque jour. C’est notre mission première, primordiale.

Bel été à toutes et tous.

Pierre Ollier, président de « Rassemblés pour Massy » - Vincent Delahaye, président de « Massy Pour Vous » - Dawari Horsfall, président de « Massy Plus Juste ».

Groupe "Nouveau souffle pour Massy"

Massy à la traîne…

Début 2018, les Massicois ont eu droit à de nombreux discours d’autosatisfaction du maire. Il se glorifiait alors des bons résultats d’un sondage (commandé aux frais des contribuables massicois !) visant à mettre en avant le contentement des habitants.

Il est à la fois triste et risible de constater que, quelques semaines après, une enquête indépendante menée par Le Parisien (1) classe Massy en 17e position des communes où il fait bon être parent en Essonne. Et 91e dans toute l’Île-de-France !

Notre ville a en effet tout pour plaire avec ses nombreux équipements (l’opéra, la gare TGV - ardemment contestés à leur création par l’actuelle majorité -, le centre Paul B, les médiathèques, etc.) que l’on doit à l’époque où Claude Germon était maire (avant 1995). Depuis, aucun équipement public d’envergure n’a été créé, alors que la population a augmenté de plus de 30%.

Contrairement à ce qu’essaie de nous faire croire le Maire, le « bien vivre » à Massy s’est lentement dégradé ces vingt dernières années. Peut-être le résultat d’une politique municipale qui a privilégié les grands projets d’urbanisme au détriment des préoccupations quotidiennes des Massicois.

(1) http://www.leparisien.fr/societe/notre-palmares-des-villes-d-ile-de-fran...

Retrouvez nos positions sur www.nouveausoufflepourmassy.fr

Hella KRIBI-ROMDHANE, Serge MORONVALLE (EELV), Anne GUENAULT (SE), Olivier ROVERC’H (PS) contact@nouveausoufflepourmassy.frwww.nouveausoufflepourmassy.fr

 

Groupe "Massy, Place au peuple"

Encore une fois, une décision arbitraire du gouvernement met en danger les ressources de nos communes : la suppression de la taxe d’habitation au prétexte de donner du pouvoir d’achat aux habitants. Certains pourront penser que je suis contre cette idée, au contraire j’estime que la vraie solution passe par une augmentation des revenus pour chaque citoyen : revalorisation des salaires, pensions et autres.

Cette taxe, principale ressource permet l’aménagement, l’entretien des infrastructures indispensables aux besoins des communes. Pour notre ville en pleine évolution et  après autant de constructions avec un manque réelle d’anticipation des moyens qui vont avec, cette décision impactera lourdement le budget communal ou reportera des aménagements indispensables.

Mais le vrai solution est ailleurs ! Elle est dans le refus de la politique macroniste au service de la Finance.

Josiane Laurent-Prévost (PG) contactjlp.pgmassy@orange.fr  Site : www.massy-placeaupeuple.fr

Groupe "PCF - Front de gauche"

La commune, est le lieu de la démocratie de proximité. C’est l’espace où les citoyens peuvent participer, décider et agir. Renforçons cette proximité, plutôt que de l’affaiblir. Aujourd’hui avec les baisses de recettes imposées par l’État, les transferts de compétences vers les intercommunalités très éloignées du citoyen, la CPS qui gère 27 communes et 300 000 habitants en est l’illustration.

Macron veut la transformer en un simple exécutant des décisions gouvernementales, la priver d’autonomie, anéantir toute créativité locale.

Tous les élus locaux de toutes tendances se plaignent régulièrement de ces mesures, voire les critiquent, mais notre majorité municipale les accompagnent au nom du dogme de réduction de la dépense publique.

Cette politique des Sarkozy, Hollande et Macron, n’ont d’autres visées que la concentration territoriale des richesses au bénéfice d’une minorité.

La logique dangereuse de ce plan d’ajustement territorial, la concentration économique exige la recentralisation du pouvoir, et la commune, trop proche des citoyens, est une gêneuse qu’il faut mettre au pas.

jan.colette@orange.fr - PCF/FdG - 14 rue du Château 91300 https://massypcf.wordpress.com