En 1 clic

Entre Massicois

20 Novembre 2017
je tricote pour vous

je tricote pour vous

Tricot, crochet

Vous rêvez d'un tricot fait main ? Je peux accéder à ce rêve.
Pull, layette, bonnet, écharpe, déco, doudou....

Vous m'apportez les pelotes, le modèle, les dimensions voulues.... et je m'occupe du reste.

Mes tarifs sont très accessibles : à partir de 0.10€ le mètre de fil tricoté, aux aiguilles ou au crochet pour un modèle et un point "basique" et simple (exemple écharpe, bandeau...)

Vous pouvez me contacter par mail : coloss60@gmail.com pour établir un devis.

A bientôt

Contacter
  • Pileu, Graviers, Vilmorin, Square du Clos de Villaine
  • Villaine, Bièvre-Poterne
  • Centre-ville
  • Massy-Opéra I ; Massy-Opéra II, Petit Massy, la Paix, les Champarts
  • Atlantis
  • Hors Massy
20 Novembre 2017
ASSISTANTE MATERNELLE RECHERCHE

ASSISTANTE MATERNELLE RECHERCHE

1 place de libre

assistante maternelle agréee depuis 17 ans recherche enfant bébé 1 place est disponible pour un contrat 5 jours ou 4 par semaine.vous pouvez me contacter pour tous renseignements complémentaire.tél:06.99.23.01.47

Contacter
  • Pileu, Graviers, Vilmorin, Square du Clos de Villaine
  • Villaine, Bièvre-Poterne
  • Centre-ville
  • Massy-Opéra I ; Massy-Opéra II, Petit Massy, la Paix, les Champarts
  • Atlantis

Twitter1328 Followers

Ma ville

Expression libre

Version du site malvoyant
Ma ville

Expression libre

Afin de permettre l’expression des différentes sensibilités, les listes présentes au 1er tour des dernières élections municipales disposent d’un espace sur cette page. 

Groupe "Rassemblés pour Massy"

BRAVO VINCENT !

Dimanche 24 Septembre avaient lieu les élections sénatoriales en Essonne. La liste conduite par notre Sénateur-Maire,

Vincent DELAHAYE, est arrivée largement en tête (30,5% des voix sur 10 listes candidates). Cette liste d’élus «libres et indépendants pour l’Essonne » rassemblait des élus d’horizons divers, avec la volonté de rassembler au-delà des clivages.

Face à neuf autres listes, la plupart soutenues par les grands  partis politiques, ce résultat est un véritable exploit. C’est  aussi une reconnaissance de valeurs qui, depuis 22 ans, guident l’action de Vincent DELAHAYE : l’honnêteté, le travail, le refus de l’esprit de clan.

Elus avec lui depuis de nombreuses années, nous tenons à dire publiquement notre très grande fierté d’avoir travaillé avec lui. En deux mots très simples : Merci Vincent !

Nous savons qu’au Sénat, Vincent Delahaye continuera à   défendre, sans aucun sectarisme, une gestion sage et rigoureuse des dépenses publiques et une vision constructive et positive de l’avenir. Nous avons besoin de Parlementaires qui préfèrent construire que critiquer, qui préfèrent les projets aux petites phrases. Nous avons aussi que nous pouvons compter sur lui et qu’il sera pour Massy un soutien essentiel.

CONSEIL MUNICIPAL EXCEPTIONNEL

Suite à sa réélection, Vincent Delahaye cessera d’occuper son fauteuil de Maire. Le Conseil Municipal se réunira le dimanche 22 octobre à 11h en Mairie pour élire un nouveau Maire. Le Conseil Municipal est public et tous les Massicois sont cordialement invités.

Nous comptons sur votre présence !

Nicolas Samsoen, président du groupe « Rassemblés pour Massy »
Pierre Ollier, président de « Massy Pour Vous »
Dawari Horsfall, président de « Massy Plus Juste »

Groupe "Nouveau souffle pour Massy"

NON-CUMUL : QUEL DOMMAGE DE SUBIR PLUTÔT QU’ANTICIPER...

Dimanche 24 septembre, V. Delahaye a été réélu sénateur UDI de l’Essonne participant ainsi à la  majorité de droite au Sénat. Comme prévu par la loi sur le non-cumul des mandats attendue depuis  longtemps et promulguée le 14 février 2014, il est contraint de démissionner de son mandat de maire  avant le 24 octobre 2017, date à laquelle la loi s’applique pour tous les élus qui n’auraient pas fait  leur choix avant. Pourquoi le sénateur-maire, qui avait connaissance de cette règle avant les élections  municipales de 2014, s’est-il présenté ne permettant ainsi pas aux Massicois de voter en connaissance  de cause ? Massy se verra donc imposer dans quelques jours un maire de droite, choisi par la majorité municipale, sans que les électeurs n’aient pu valider son projet au préalable.

MÉLANGE DES GENRES ET DES FONCTIONS AU SEIN DES SERVICES MUNICIPAUX

Il y a déjà quelques mois, nous nous interrogions sur le rôle de Mme Couasse, candidate malheureuse LR/UDI aux dernières élections législatives. Elle occupait un poste d’assistante parlementaire du sénateur-maire de Massy après avoir été directrice d’un service municipal (non titulaire), directrice de cabinet puis chargée de mission au cabinet du maire. Aujourd’hui, n’ayant pas été élue députée, elle est « recasée » dans les services municipaux, aux frais du contribuable massicois pour occuper un poste de... chargée de mission au service des sports. Un fonctionnaire aurait pourtant pu occuper ce poste. Cet emploi dans les services de la ville ne l’a pas empêchée d’être désignée « grande électrice » par la majorité municipale pour voter pour son ami V. Delahaye aux élections sénatoriales et mener une campagne active pour son élection. Un mélange des genres qui ne va vraiment pas dans le sens de notre engagement pour plus d’éthique et de transparence dans la vie publique et politique. À suivre…

Hella KRIBI-ROMDHANE (PS), Serge MORONVALLE (EELV), Anne GENAULT (SE), Olivier ROVERC’H (PS)
Contact 01 69 81 97 24 / contact@nouveausoufflepourmassy.fr / www.nouveausoufflepourmassy.fr

Groupe "Massy, Place au peuple"

Récurrent. Dans les rues impraticables des nouveaux quartiers massicois, il est devenu impossible de garer son véhicule, les locataires en sont bien sûr les premières victimes, ils leurs faut ajouter à leurs loyers 50€ en moyenne pour un emplacement de parking où le risque de lourdes contraventions. La lutte des classes passe ici par la lutte des places (de parking). Organiser la ville de demain doit s’inscrire dans un processus de planification écologique, penser la ville c’est penser les cheminements doux et les centres de vie à moins de dix minutes de marche, c’est penser les services publics, les commerces à proximité sur l’ensemble des quartiers...

Insupportable. Le président Macron et son gouvernement s’acharnent tout autant que ses prédécesseurs sur les moins aisés ; baisse des APL, coup de rabot sur les contrats aidés et hausse de la CSG pour les retraités... et les CDI (chantier) qui deviennent des CDD déguisés qui in fine favorisent la précarité et la paupérisation d’une majorité de nos citoyens-nes. Nous sommes et restons pour une société humaniste, écologique et solidaire. N’acceptons pas l’inacceptable, des rendez-vous sont déjà pris pour septembre !

Josiane Laurent-Prévost (06 21 43 68 76) et toute l’équipe « Massy, place au Peuple » - Courriel : massy.placeaupeuple@gmail.com
Site : www.massy-placeaupeuple.fr

Groupe "PCF - Front de gauche"

Le gouvernement Macron a annoncé pour la rentrée la suppression brutale de 150 000 contrats aidés. Inadmissible. Car des personnes sont privées du jour au lendemain de leur travail, qui souvent représente un tremplin pour un emploi durable. Premières touchées les associations, collectivités locales qui doivent mettre une croix sur certaines activités : exemple des restos du cœur à Grenoble, des chenils associatifs en Essonne.

À la Mairie de Massy, plusieurs dizaines de personnes sont concernées dans quasiment tous les services (jeunesse, périscolaire, sport, solidarité...). Ce sont autant de services non rendus à la population et une charge de travail supplémentaire pour le personnel communal déjà éprouvé par les politiques d’austérité successives.

Faut-il rappeler que la majorité d’Île de France soutenue par le Maire, a aussi supprimé en 2016 un dispositif d’emplois-tremplins qui a touché 400 TPE/PME et remis en cause plus de 32 000 emplois.

Ces contrats de réinsertion posent la question des moyens nécessaires pour pérenniser ces missions d'intérêt général avec de vrais salaires et de vrais statuts.

Colette Jan : jan.colette@orange.fr-PCF/FDG-14 rue de Château - 91 300 Massy
massypcf.wordpress.com