En 1 clic

Entre Massicois

24 Novembre 2017
Assistante maternelle agréée

Assistante maternelle agréée

1 place disponible

assistante maternelle agréée j'ai une place disponible pour plus d'informations merci de me contacter au 0651031610

Contacter
  • Pileu, Graviers, Vilmorin, Square du Clos de Villaine
  • Villaine, Bièvre-Poterne
  • Centre-ville
  • Massy-Opéra I ; Massy-Opéra II, Petit Massy, la Paix, les Champarts
  • Atlantis
  • Hors Massy
23 Novembre 2017
Recherche assistante maternelle pour mars/avril 2018

Recherche assistante maternelle pour mars/avril 2018

Pour garder nos filles qui auront 7 mois

Nous recherchons une assistante maternelle agréer pour mars/avril 2018. 5 jours par semaine de 8h30 à 18h30 sur le quartier Atlantis. 

Nous souhaitons une personne ouverte, douce, patiente, joyeuse, dynamique, participant à l’éveil de nos filles lors d’ateliers et de jeux. 

Nous voulons une personne non fumeuse. 

N’hesitez pas à nous contacter au 0669700889

Contacter
  • Villaine, Bièvre-Poterne
  • Atlantis

Twitter1333 Followers

Ma ville

Les grands hommes

Version du site malvoyant
Ma ville

Les grands hommes

L'histoire de Massy est longue et de nombreux grands hommes ont vécu dans notre ville. Les historiens Fustel de Coulanges et Léon Poliakov, les inventeurs Nicolas Appert et Pierre Ricard, le chirurgien Jacques Tenon, sans oublier Jérôme Bonaparte, Maréchal de France et frère de Napoléon...

Fustel de Coulanges

Fustel de Coulanges

Né en 1830, fut professeur à la Sorbonne puis directeur de l’École Normale. Mais c’est surtout grâce à ses travaux d’histoire qu’il est passé à la postérité. Il a en effet posé les bases de l’histoire moderne en recourant à des méthodes rigoureuses et scientifiques pour ses recherches. Son ouvrage majeur, «La cité antique», fait référence depuis sa parution en 1864. A l’heure actuelle, la maison de l’historien héberge un foyer pour réfugiés politiques, rue du 8 mai 1945.

Jacques Tenon

Jacques Tenon

Né en 1724, fut chirurgien à la Salpêtrière. Au-delà de ses compétences médicales exceptionnelles, il doit sa notoriété au combat, qu’il livra pendant 10 ans, pour une meilleure hygiène dans les hôpitaux. A force de discours, de rapports et d’enquêtes, il a peu à peu imposé l’installation de lits individuels, et surtout l’isolation des malades contagieux. C’est également lui qui a créé le premier service de maternité. Sa propriété, aujourd’hui rue de Versailles, a été aménagée pour accueillir les Orphelins Apprentis d’Auteuil.

Léon Poliakov

Léon Poliakov

Né le 25 novembre 1910 à Saint-Pétersbourg, a émigré en France avec sa famille en 1920. Riche d’une culture plurielle : juive, russe et allemande grâce aux quelques années d’étude à Berlin, c’est en France qu’il entame une carrière d’historien et de chercheur au CNRS. Ses travaux de recherche porteront sur le racisme. Auteur engagé, il écrira une trentaine d’ouvrages, dont beaucoup sont consacrés à la Shoah. A ses cotés, son épouse Germaine et ses quatre enfants ont su avec lui faire régner une atmosphère de chaleureuse amitié.

Nicolas Appert

Nicolas Appert

Né en 1749, fils d’aubergiste, a travaillé dans les cuisines, dès l’âge de onze ans, au coté de son père. Cette expérience fit de lui un précurseur en matière de lutte contre le gaspillage : il imagina en effet, au début du XIXe siècle, le premier procédé de conservation alimentaire. En 1803, la fabrique de conserves qu’il a construite à Massy (dont les terres sont réputées excellentes) connaissait un franc succès, notamment auprès de la Marine ; l’embarquement de conserves fabriquées selon la méthode Appert favorisait la disparition du scorbut sur les navires. Ruiné par l’invasion prussienne en 1814, cet homme de progrès mourut trente ans plus tard dans l’indifférence générale. Sa demeure abrite aujourd’hui les locaux du centre St Exupéry, rue Gabriel Peri. Le résultat de ses travaux fût validé par Parmentier, Chytal, Berthollet, puis par Pasteur en 1865 à Compiègne.

Pierre Picard

Pierre Picard

Inspecteur des Postes et Télégraphes, il a enrichi ce service de belles réalisations. On lui doit, notamment un procédé de transmissions multiples sur un seul fil. Une rue de Massy porte son nom dans le centre ville.

Jérôme Bonaparte

Jérôme Bonaparte

Né le 9 novembre 1784 à Ajaccio. Il est le plus jeune frère de Napoléon. Entré dans la marine, il effectue plusieurs expéditions puis quitte le service de mer pour prendre le commandement d’un corps d’armée et enlève la Silésie au roi de Prusse en 1807. La même année, il devient l’époux de Catherine de Wurtemberg et roi de Westphalie de 1807 à 1814. De retour en France, il est nommé Gouverneur Général des Invalides et Maréchal de France. Il achète en 1852 le domaine de Vilgénis, et le moulin de Grais situés sur les communes de Massy et Verrières. Décédé le 24 juin 1860 au château de Vilgénis, son corps a été déposé aux Invalides auprès de celui de Napoléon. Son fils, le prince Charles Napoléon hérita du domaine et le vendit en 1865 à Alphonse Giroux, artiste peintre puis Air France en devint le propriétaire en 1946. En 1961, cette société cède au Ministère de l’Education Nationale une partie du parc pour la construction d’un lycée technique d’Etat : lycée Vilgénis.